Poudlard est-il écolo ?

Par Lou-Anne Lafon

Avec l'aide de Hanaé Stéfano

Anaïs Marty

Nous connaissons tous le merveilleux château d’Harry Potter où les élèves apprennent la métamorphose, des sortilèges, des potions, des défenses contre les forces du Mal... Mais à l’heure où les écoliers, collégiens et lycéens Moldus se penchent sur les pratiques écolos dans leurs établissements scolaires, la question se pose : 

Poudlard respecte-t-il notre belle planète bleue ?

 

Voyons ça de plus près !

 

 

 

 

Se déplacer : Pour venir au collège et le quitter (bien qu'ils ne le fassent que quelques fois par an) les élèves de Poudlard  utilisent un transport en commun : le train... et même si ce n'était pas le cas, leurs déplacements seraient sûrement plus écologiques que les nôtres car très peu de sorciers sont capables de conduire une voiture (volante ou pas) et préfèrent se déplacer sur un balai volant (déjà qu'en train le trajet prend quasiment la journée, alors en balai). 

Et puis lorsqu'il faut évacuer les élèves en urgence : poudre de cheminette ! Formidable et efficace !

S'éclairer : Lorsque les élèves sont dans la Grande Salle, qui est la salle de réfectoire et de remise de prix, des centaines de bougies flottent dans les airs. Lorsqu'ils sont dans la salle commune, le feu dans la cheminée les réchauffe et les éclaire à la fois. Et lorsque nos trois élèves préférés partent en expédition nocturne, c’est  grâce à la lanterne qu’ils déambulent !

Respecter la biodiversité : Les seules informations que nous ayons à ce sujet sont que le château est entouré d'une forêt remplie d'animaux fantastiques et que le lac voisin abrite un calamar géant. Nuire à une de ces bêtes pourrait s’avérer extrêmement dangereux, Drago Malfoy s’en souvient. Les élèves sont d’autre part autorisés à adopter comme animaux de compagnie des espèces très variées comme le crapaud, la chouette, le rat …

De plus, des cours de botanique sont dispensés chaque année, ils permettent à chacun d’apprendre à s'occuper des plantes.

Bien sûr, comparer notre rapport à l’écologie à celui des apprentis sorciers à Poudlard, ce n'est pas très équitable ! Ils  s'en sortent beaucoup mieux que nous !

Nous, nous n'avons pas une baguette magique pour sauver notre belle planète bleue, mais à réfléchir et à batailler, nous, "On est  prêt ".

 

 

 

Se nourrir : Compte tenu des énormes banquets organisés dans ce collège, on ne peut que constater l'énorme gaspillage qu'engendrent ces repas monstrueux ; on peut espérer que les elfes de maisons en profitent pour se régaler !

Et même si nous ne le savons pas, nous supposons que leurs produits sont locaux !

 

Se chauffer : Pour se chauffer, les élèves de Poudlard utilisent des cheminées et des bouillottes placées dans leurs lits par les elfes de maison. Et ils ont bien sûr de grosses couvertures. Durant la récréation, Hermione leur sauve la mise avec ses flammes bleues dans des bocaux.

 

S'informer : Pour se tenir au courant des dernières informations croustillantes sur le monde de la sorcellerie, les étudiants n'ont qu'un seul choix : les journaux papiers ! Force est de constater ce petit gaspillage de papier mais au moins, ils sont apportés par des hiboux. Notons que les élèves n'ont pas accès à Internet, leur source d'informations à eux, c'est la bibliothèque ! 

Le goût de la tomate 

                                                                                     de Christophe  LÉON

 

                                                                                                    Elise LAGUIONIE

                                                                                                    et Maeve   LE FUR

Un monde où les jardins ont disparu, où on n’a pas le droit de cultiver de plantes, voilà le monde de Clovis.  Sa mère s'est enfuie pour échapper à la police car elle ne mettait pas ses déchets à la poubelle, elle les donnait à ses poules.  Clovis et son père Marius veulent à tout prix la retrouver et pour ça, Clovis doit goûter une tomate et ... la liberté ! 

Vont-ils arriver à planter des tomates et à les manger sans se faire repérer ou arrêter ?  

 
 

© 2020 par Le Canard de Cantelande . Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now